Habitation & Vie

Housing & Living
Les ménages assoiffés

Des 142 litres d'eau potable ou d'eau douce consommés par un ménage suisse, seul un petit tiers sort des robinets qui servent à remplir les verres, à laver les assiettes et à se laver les mains. Le reste de l'eau consommée est utilisé pour des usages qui ne requièrent pas nécessairement la qualité de l'eau potable. Par exemple, près de quarante litres d'eau potable par personne sont utilisés chaque jour pour les chasses d'eau. Néanmoins, l'eau utilisée est souvent de meilleure qualité que l'eau minérale en bouteille.

Les douches, l'arrosage et le lavage du linge sont également des stations importantes de notre consommation directe d'eau. Il faut toutefois y ajouter la consommation indirecte, c'est-à-dire l'eau utilisée pour la fabrication de vêtements, de produits alimentaires et d'autres biens de consommation. Cette eau est appelée eau virtuelle. La consommation d'eau virtuelle est plusieurs fois supérieure à la consommation directe et s'élève à environ 4200 litres par personne et par jour. En comparaison, la consommation moyenne d'eau potable au Congo est d'environ 25 litres par jour et de 1500 litres virtuellement. Aux États-Unis, l'empreinte hydrique est d'environ 7500 litres.

Une eau précieuse

Est-ce un problème ? Après tout, la Suisse est considérée comme le château d'eau de l'Europe. Mais l'eau propre est une ressource limitée - et elle diminue : La multiplication des périodes de sécheresse, la diminution des réserves d'eau du permafrost, l’assèchement des nappes phréatiques et la pollution des eaux par les nutriments et les polluants, ainsi que la tendance persistante à l'urbanisation, représentent ici aussi un danger croissant pour l'approvisionnement en eau douce et en eau potable. Les micropolluants, la pollution chimique des eaux industrielles, les agents pathogènes résistants et les déchets plastiques constituent également un problème. Ces pollutions sont causées par l'homme et rendent l'eau de plus en plus impropre à la consommation.

De plus, la Suisse laisse une grande partie de son empreinte hydrique à l'étranger. Les produits à forte empreinte hydrique tels que les tomates, les jeans ou le café sont principalement importés de pays où l'eau n'est parfois disponible qu'en quantités très limitées. En tant que pays situé à la source, la Suisse se doit d'utiliser et de protéger de manière responsable cette précieuse ressource qu'est l'eau.

Pour protéger nos ressources en eau, il faudra à l'avenir fermer les cycles. Non seulement pour économiser les quantités, mais aussi pour éviter que des agents polluants n'entrent dans le cycle naturel de l'eau. Une gestion durable implique également de veiller à ce que les ressources en eau soient utilisées de la manière la plus efficace, et à quel usage celles-ci sont destinées.

La première étape consiste à utiliser le moins possible d'eau potable dans le ménage et à ne charger qu'une partie minimale avec nos excreta. Ceux-ci contiennent de précieuses substances nutritives et devraient donc être considérés comme des ressources - ils ne sont donc définitivement pas à leur place dans les canalisations. Séparées, les eaux dites grises peuvent être recyclées à un effort relativement faible. Elles peuvent ainsi être utilisées comme eau d'irrigation pour les espaces verts ou l'agriculture ou comme eau domestique dans les ménages. Les chasses d'eau et les machines à laver sont des réutilisations typiques dans les ménages, ou même - si la qualité est bonne - pour les douches et les bains.

Économiser l'eau et l'énergie

Les lave-linge et lave-vaisselle modernes sont déjà fortement orientés vers l'économie d'eau et ne consomment qu'une part relativement faible de l'eau. Pour les robinets et les douches, les embouts correspondants permettent d'économiser 30 à 50 % d'eau. Notre comportement influence également notre consommation d'eau personnelle : avec un pommeau de douche économique, il faudrait prendre une douche d'environ quarante minutes pour obtenir la même quantité d'eau que pour un bain complet. Mais l'eau contient aussi une grande quantité d'énergie. Ainsi, l'énergie qui a permis de chauffer l'eau d'un bain complet permettrait de charger un smartphone pendant quatre ans.

La chasse d'eau représente une grande partie de la consommation d'eau - pour cela aussi, il existe des alternatives comme les toilettes sèches ou séparées. Selon le modèle, la quantité d'eau peut être réduite de manière significative ou même totalement. De plus, de telles toilettes permettent également de récupérer plus facilement les nutriments tels que le phosphore, le potassium et l'azote de nos excreta.

Séparation à la source

Afin d'exploiter au mieux les potentiels des différents eaux usées, il convient de les séparer dès le début. Un traitement axé sur les ressources (nutriments, énergie, eau) est plus facile si les parts respectives ne sont pas filtrées à partir d'eaux usées déjà mélangées. C'est pourquoi on parle d’une séparation à la source. Pour ces types de gestion des eaux usées, de nouveaux éléments et concepts sont nécessaires : différentes conduites parallèles, plus d'espace de construction, de nouveaux designs de cuvettes de toilettes, des systems de contrôle. Le développement de ces éléments et concepts, ainsi que leur intégration dans l'architecture, est un domaine d'innovation en pleine expansion.

En utilisant moins d'eau et en la réutilisant directement sous forme d'eaux grises dans des systèmes de traitement à l’échelle de l’agglomération ou du bâtiment, l'apport en eau potable devrait être réduit de deux bons tiers.

Texte: Laila Lüthi et Tom Stäubli
Édition: Dorothee Spuhler, Gina Marti

Nouvelles de Logement & Vie

Event

29.05.2024 |

Geneva

VaLoo Workshop at Soubeyran: Circular Sanitation Implementation in Swiss Cities

Together with the sanitation experts aneco, architects atba and the cooperative Equilibre, VaLoo invites architects and interested professionals on the 29.05.2024 to a Workshop which focuses on Circular Sanitation Implementation in an urban context. Equilibre, a housing cooperative in Geneve, is a Swiss pioneer, pushing the definition of sustainable construction to include various social aspects and…
Lire
KREIS-Haus in Feldbach

Event

14.06.2024 |

Feldbach

Atelier VaLoo dans le KREIS-Haus : boucler les cycles d'eau et de nutriments

ZHAW et VaLoo organisent un atelier dans le cadre du projet de recherche KREIS-Haus.
Lire
KREIS-Haus in Feldbach

Event

23.06.2023 |

Feldbach

Atelier VaLoo dans le KREIS-Haus : boucler les cycles d'eau et de nutriments

ZHAW et VaLoo organisent un atelier dans le cadre du projet de recherche KREIS-Haus.
Lire

Infographie

VaLoo a publié sa première infographie en collaboration avec Circular Economy Switzerland. L'infographie montre comment l'économie circulaire peut également s'appliquer à notre gestion de l'eau et des nutriments.
Lire