Notre comité se présente :

Kayla Coppens:
Cheffe de project à aneco et doctorante à l’Université de Genève

“Je produis l’engrais nécessaire à la production de mes propres légumes. J’aimerais vivre dans un monde où tout le monde peut fairepareil!”

Lorsque Kayla est devenue active dans une coopérative d’habitation à Genève, sa courbe d’apprentissage sur les problèmes liés à l’assainissement et les solutions durables pour les surmonter a été abrupte. Kayla a fait son projet de master sur un lombrifiltre pour le traitement des eaux à la coopérative d’habitation Equilibre (2017) et est devenue un membre fondateur d’aneco (2020), une association dédiée à la valorisation des ressources présentes dans nos eaux usées par une gestion décentralisée et durable. Elle a joué un rôle clé dans l’organisation de la première assemblée générale de VaLoo et est inspirée par l’élan généré par la force co-créative des membres. Elle croit sincèrement dans la mission de VaLoo, pour faciliter des solutions innovantes et durables pour la gestion de nos eaux et un assainissement circulaire en Suisse.

Philippe Reymond :
Consultant indépendant, membre de l’aide humanitaire suisse déployé à UNHCR

“Même un assainissement à petite échelle nécessite des visions à large échelle.”

A la fin de ses études, Philippe a eu l’opportunité de réaliser un travail sur la planification de l’assainissement urbain dans une ville du Togo. Là-bas, pas de réseau d’égout. La passion pour l’assainissement autonome ne l’a plus quitté, des contextes du développement à l’aide humanitaire. Il a fait l’expérience de réalités multiples:  barrières institutionnelles, niveaux d’engagement des autorités, et la réalité d’une ville où des centaines de micro-stations d’épuration se côtoient. Pour Philippe, c’est clair: la gouvernance compte! Il voit dans VaLoo un bouillonnement d’énergie de, gens enthousiastes et engagés prêts à faire passer l’assainissement circulaire à un niveau supérieur.

Jonas Linder:
Co-fondateur de Kompotoi AG

Ma vision est de pouvoir réutiliser les ressources des toilettes comme nutriments après traitement, et que nous trouvions tous cela normal!

En 2010, Jonas a aidé à planter, dans le cadre d’un projet de permaculture, plus de 100 arbres qui ont reçu comme engrais un excellent compost issu des toilettes. Ce jour-là, il a décidé de s’engager pour que nous puissions valoriser ces nutriments.

Kompotoi a construit plus de 700 toilettes sèches mobiles qui fonctionnent toute l’année ou pendant l’été. Dès le lancement de Kompotoi en 2012, Jonas a réfléchi à la création d’une association avec d’autres organisations. Aujourd’hui, Jonas est plus qu’heureux que nous ayons pu créer une association avec une assise aussi large.

Kai M. Udert:
Professeur titulaire, ETH Zürich; Chef de groupe à l’Eawag

En m’engageant auprès de VaLoo, je souhaite contribuer à rendre socialement acceptable l’idée de la récupération des ressources issues des toilettes

Lorsque Kai a accepté de faire une thèse sur la séparation de l’urine il y a un peu plus de 25 ans, l’idée était totalement nouvelle et surprenante, même pour lui. Au cours de son travail sur la “séparation à la source”, il a pu collaborer avec des personnes très motivées et engagées, que ce soit dans la recherche ou dans la pratique. Il a particulièrement apprécié le projet Vuna, qui a donné naissance à la start-up du même nom, et le projet Blue Diversion Autarky, dans lequel les équipes ont pu concrétiser l’idée de séparation des composantes des eaux usées et de récupération des ressources à l’échelle d’une cabine de toilettes.

Kai pense que Valoo offre une plateforme pour discuter des idées et poser les bases pour mettre en œuvre des concepts viables. En s’engageant dans Valoo, Kai souhaite aider à rendre l’idée de la récupération des ressources dans la toilette socialement acceptable.

Bastian Etter : 
Co-fondateur de Vuna

“La révolution de l’assainissement sera lente, mais permanente!”

Lorsqu’il était enfant et construisait des cabanes dans la forêt, il voulait toujours commencer par construire les toilettes. Plus tard, en 2015, après plusieurs années à l’Eawag, il a fondé Vuna, qui construit des systèmes d’assainissement circulaire en Suisse et au-delà. Vuna a obtenu une licence pour l’Aurin, le premier engrais au monde fabriqué à partir d’urine. Bastian trouve passionnant de faire partie des 44 personnes du secteur qui ont fondé VaLoo. Alors que les systèmes d’assainissement prennent de l’ampleur, VaLoo donne une certaine structure et visibilité à ce groupe hétéroclite d’acteurs. Bastian veut renforcer le réseau entre les professionnels, le secteur de la construction, les autorités, dans les différentes régions linguistiques de Suisse et au-delà des frontières.

Vincent Carel:
Co-fondateur de piss&love

J’aimerais comprendre les tabous sociaux et faire des toilettes un sujet cool !

Comme étudiant, Vincent a atterri dans le domaine de l’assainissement durable par un stage pour le bureau d’architecture atba et la coopérative d’habitation Equilibre. Il était curieux d’en apprendre davantage sur les système d’assainissement circulaire, un domaine marginalisé mais néanmoins plein d’aspects positifs (écologiques, économiques et sociaux). Vincent a transporté des tonnes d’urine, excréments et toilettes sèches dans toute la Suisse romande, ce qui l’a amené à faire des rencontres originales. Il aimerait comprendre les barrières psychologiques liées au sujet pour casser les tabous sociaux et faire des toilettes un sujet cool !

Dorothee Spuhler:
Post-doctorante à l’Eawag (Institut fédéral suisse des sciences et technologies de l’eau)

“Je souhaite aider VaLoo à devenir un réseau couvrant toute la Suisse et m’assurer que nous n’oublions aucune partie prenante dans le processus.”

Lorsqu’elle a entendu parler de pollution environnementale et du dépérissement des forêts à l’école primaire, elle a commencé à inventer une machine qui aspire l’air vicié, le comprime et libère à nouveau de l’air pur. Plus tard, le traitement des eaux usées pour la récupération des ressources est devenu le sujet d’intérêt de son travail, de son doctorat à l’Eawag et de son engagement en tant que membre active de la Sustainable Sanitation Alliance (SuSanA) depuis 2010. Aujourd’hui, le captage direct de l’air est une technologie commerciale disponible dans le monde entier. Quant à Dorothée, elle travaille toujours sur des concepts de gestion des eaux usées et de fermeture du cycle des nutriments issus des excrétas humains. Elle souhaite aider VaLoo à devenir un réseau couvrant toute la Suisse et s’assurer qu’aucune partie prenante ne soit oubliée dans le processus.

Reto Wey:
Fondateur de Consulting for Impact, Bâle, Suisse

La composition du comité, fait de chercheurs & chercheuses, entrepreneur(e)s et enseignant(e)s à l’université, me fascine.

Sa carrière dans la finance a permis à Reto de voyager à l’international et d’apprendre beaucoup sur différentes cultures et approches de la vie. Sa force est de combiner une vision à long terme avec des actions à court terme. Ayant été impliqué dans plusieurs entreprises d’économie circulaire, il a trouvé la mission de VaLoo extrêmement importante et a voulu y contribuer. La composition du comité, fait de chercheurs & chercheuses, entrepreneur(e)s et enseignant(e)s à l’université, l’a également fasciné. L’objectif de Reto est de faire connaître l’approche des systèmes d’assainissement circulaires dans les milieux économiques suisses.

Create a website or blog at WordPress.com